dimanche 11 novembre 2018

D'entre les pierres

Pour une fois le narrateur n'est pas une personne mais ... une maison !
A Buenos Aires dans la rue du premier jour (ce nom n'est pas anodin), une demeure bourgeoise de plusieurs siècles voit arriver la jeune Soledad Salvador, seule, enceinte, bien décidée à débuter en ces murs une nouvelle vie.
Pendant 50 ans se mêlent la vie de ses habitants et l'histoire de l'Argentine époque Perón.
Témoin de la vie de ses habitants, de leurs chagrins, de leurs secrets, de leurs amours, la maison de pierres et de bois livre un récit à la fois tendre et douloureux, parfois nostalgique, parfois tragique.
250 pages rapidement lues tant ce récit m'a plu...

dimanche 4 novembre 2018

Découverte de Prague

Parfois le travail a du bon... Pour un événement me voilà à Prague, une grande première dans cette capitale.
Belle découverte puisque j'ai été agréablement surprise par la ville, par l'accueil et par le goulash :-)

J'ai séjourné à l’hôtel NYX Prague qui, en plus de sa déco arty et de son mobilier moderne et confortable est très bien situé et surtout très calme. Un hôtel 4* qu'on peut trouver à 100€/nuit avec petit-déjeuner inclus, ca ne se rate pas !
L'architecture de Prague est étonnante ! Au cœur de la vieille ville, les clochers, tours et façades décorés donnent parfois l'impression d'être dans un conte, une ville  presque factice.
A pieds on peut facilement arpenter les quartiers proches du centre et traverser le fameux pont St Charles (malgré le grand nombre de touristes) pour aller au château.
Le quartier juif est surprenant, malheureusement je n'ai pas eu le temps de visiter quoi que ce soit.
C'est globalement peu bruyant et on se sent plutôt en sécurité de jour comme de nuit.

Côté cuisine c'est plutôt roboratif, à tendance plat unique ! Le goulash, le canard, les jarrets de porc (appelés genoux de porc) sont les grands classiques, ainsi que les soupes servies hiver comme été. Les desserts sont peu nombreux... et peu réussis. Les nombreuses glaces et trdelnik (pâte enroulée sur un tube et cuit à la braise) qu'on trouve dans la rue sont parfaits pour satisfaire les envies de note sucrée en fin de repas ou dans la journée.
Je vous recommande tout de même deux bons restaurants:
- Potrefená husa Na Verandách, une véritable brasserie qui propose des produits de qualité (le goulash comme les ribs de porc avec un verre de Staropramen brassée sur place) à prix très corrects.
Nádražní 43/84, 150 00 Praha, https://www.phnaverandach.cz/en
Manes Restaurant, situé au bord de la rivière Vltava, près du pont St Charles, la cuisine traditionnelle est modernisée et raffinée dans un cadre élégant.
Masarykovo nabrezi 250/1, Prague 110 00,  https://www.manesrestaurant.cz/en/restaurant
 
Je n'ai pas trouvé le coût de la vie aussi bas que je l'imaginais, hormis la bière qui ne coûte presque rien mais on peut manger un plat avec une boisson pour 12-15€ et un cocktail type spritz ou mojito pour 5€.


samedi 27 octobre 2018

Une box de bières !

Aujourd'hui c'est une box originale dont je vous parle: la box "Une petite mousse".
Évidemment il faut aimer la bière, ce qui n'est pas mon cas mais j'ai tout de même apprécié l'idée, le packaging et le petit guide de dégustation joint qui présente chaque bière ainsi qu'une recette et autres infos.
Que ce soit pour 1, 3, 6 ou 12 mois il y en a pour tous les budgets y compris un calendrier de l'avent (24 bières, direct !), un kit de brassage et un large choix de bières artisanales.

Cette start-up née du côté de Grenoble brasse également sa propre bière issue de houblon bio produit à St Martin d' Uriage: belle initiative !

Une connaissance à désaltérer ? C'est ici: www.unepetitemousse.fr

dimanche 7 octobre 2018

Où boire / manger à Lyon: nouvelles adresses Acte 2

A midi direction l'Italie, précisément la région d' Emilie-Romagne où les piadinas se dévorent dans la rue. Il s'agit d'une délicieuse galette traditionnelle (cuite sous vos yeux) fine et craquante garnie de bons fromages, charcuteries ou légumes savoureux et italiens.
En plus d'être délicieux, ça a le mérite de nous sustenter sans nous plomber pour l'après-midi. Pour la modique somme de 9,90€ avec une boisson, on ne se prive pas d'un déjeuner en Italie !
Piada, Centre commercial Confluence (dernier étage), 112 cours Charlemagne, 69002 Lyon.

Un apéro comme à Lisbonne en plein cœur de Lyon ? Oui, c'est possible !
Chez Café Lisboa, le plus dur est de trouver une place en terrasse (dans une rue très calme du centre-ville: le pied !) mais on patiente une Super Bock en mains dans la rue et rapidement on s'installe. On partage de petits plats aussi bons qu'au Portugal: morue, salade de poulpe, croquettes, pasteis de nata... le tout arrosé de Vinho Verde et de quelques blagues du patron: une parenthèse lisboète à réitérer régulièrement.
Café Lisboa, 9 rue des 4 chapeaux, 69002 Lyon.

Parce-qu'il n'y a pas que les apéros dans la vie, on termine en beauté avec un restaurant: 5inq mains !
L'occasion de se promener dans ce joli coin de Lyon que je ne fréquente pas alors que l'église St Georges comme les immeubles et rues adjacentes méritent tous nos regards.
Le restaurant n'est pas grand mais chaleureux et flaire déjà le bon repère pour un diner entre amis. 
Côté assiette on ne se trompe pas: la cuisine est bonne, de qualité, avec une juste dose d’originalité et des produits bien travaillés. L'entrée aux asperges, comme le rouget au risotto à l'encre de seiche m'ont séduit et le dessert frais aux saveurs exotiques a fini de réjouir mes papilles.
Côté vin, c'est un bon conseil qui nous a permis de découvrir un blanc de Savoie "La Pente", domaine des Côtes Rousses, que j'ai hâte de retrouver chez mon caviste.
5mains,  12 rue Monseigneur Lavarenne, 69005 Lyon.

dimanche 30 septembre 2018

L'amie prodigieuse II - Le nouveau nom

Après le 1er volume de cette saga italienne débutée l'été dernier (article ici), j'ai lu la suite "Le nouveau nom".
Dans leur quartier pauvre de Naples, Elena et Lila grandissent, la première s'attache à ses études et mène une vie calme tandis que la seconde est mariée à un homme argenté pour qui elle dirige un magasin.
L'admiration comme les rivalités sont toujours présentes entre les deux amies dont les chemins divergent et les aspirations aussi. Ce 2ème tome de la saga Ferrante est riche de rebondissements, d'évolutions, d'histoires entre familles napolitaines, camorristes et commerçants.
Je crois avoir préféré ce récit au premier et n'exclus pas la possibilité de lire la suite l'an prochain ...

dimanche 23 septembre 2018

Yuka l'appli qui vous veut du bien !

Attention, cet article va vous donner envie de télécharger une appli qui peut devenir votre meilleure amie (numérique) !
Je ne sais absolument pas comment j'ai connu Yuka mais en tout cas je ne m'en passe plus.
Cette application mobile permet de scanner les codes-barres de vos produits alimentaires et d'obtenir une note de 0 à 100 basée sur la qualité nutritionnelle des produits, les additifs qu'il contient et la dimension bio du produit.
Évidemment avoir une alimentation plus saine nécessite de bien choisir ses matières premières et de préparer soit-même ses repas mais on peut aussi mieux choisir les produits de grande consommation.
Comme on prend rarement le temps de lire en détail les étiquettes des produits que nous consommons, l'appli' nous donne en quelques secondes une note, une évaluation (excellent, bon, médiocre,..) et les principaux composants (additifs, sucres, graisse, fibres, protéines..).
Le plus ? Pour les produits de note médiocre ou mauvaise, Yuka vous recommande des produits de substitution avec une meilleure note ce qui vous fait gagner du temps pendant les courses.

Bien sûr, libre à vous de passer outre une mauvaise note pour un petit plaisir au chocolat car forcément une forte teneur en sucres et ou graisses donne une mauvaise note mais que serait un plaisir au chocolat sans sucre ou graisse ?!! C'est en connaissance de cause que vous céderez à la tentation :-)

La bonne nouvelle c'est que ça fonctionne aussi sur la cosmétique ! Alors là, la notion du temps s'étiole puisque après avoir scanné le contenu des frigo et placards de la cuisine ce sont les placards et tiroirs de la salle de bains qui sont scrutés à la loupe.
C'est ainsi que j'ai découvert que mon dentifrice contenait un additif cancérogène (!!!!) et que je me suis séparée de beaucoup de produits contenant des allergènes, des irritants et/ou des perturbateurs endocriniens.
Il est vrai que j'y ai passé pas mal de temps car j'ai découvert que certaines marques de cosmétique bio proposent aussi des produits aux notes médiocres ou négatives, et aussi parce-que dans une même gamme on peut trouver un shampoing bon mais le masque soin associé mauvais.
Je trouve tout de même que le jeu en vaut la chandelle et me voilà avec plein de nouveaux produits bien moins mauvais pour ma santé.

Certes, l'appli ne donne pas toutes les infos et est perfectible mais elle a le mérite d'être indépendante, gratuite et simple d'utilisation comme de compréhension.
Aucune marque ou industriel ne se cache derrière Yuka, au contraire, certains prennent même contact avec l'équipe pour savoir comment rendre meilleurs les produits qu'ils commercialisent.

Plus d'infos ? C'est par ...

dimanche 16 septembre 2018

Joyeux anniversaire le blog: 3 ans !


139 articles publiés
1 nouveau graphisme
... et encore plein de choses à vous raconter !

Vive le blog et merci à vous qui le lisez ;-)

dimanche 2 septembre 2018

Musée de l'imprimerie et de la communication graphique

Voilà un musée de Lyon que je n'ai encore jamais visité !
Logé dans l’hôtel de la Couronne édifié au XVe siècle, l'accès au musée se fait par une allée voûtée menant à une cour avec une tour et des fenêtres à meneaux.
L'exposition permanente du musée présente l'histoire de l'imprimerie de manière chronologique des origines de l'imprimerie jusqu'à la publicité et l'image sous toutes ses formes.
Les différentes techniques sont expliquées et illustrées d'ouvrages ou d'outils mais c'est également le rôle de l'impression dans la société et son évolution qui nous sont expliqués.
L'exposition nous rappelle que Lyon a connu de nombreux imprimeurs dont les noms ornent désormais nos rues comme Sébastien Gryphe, Jean de Tournes ou Barthélémy Buyer qui a ouvert le premier atelier.
C'est intéressant et bien fait, la déambulation dans ce beau bâtiment d'une époque à l'autre est réussie mais malheureusement pas accessible aux personnes à mobilité réduite ou poussettes (prêt de porte-bébé).

Jusqu'au 16 septembre 2018 vous pourrez voir l'exposition temporaire Andy Warhol, Ephemera qui clôt en beauté cette plongée dans l'art de la typographie et de l'image. Ne vous attendez pas à voir de grandes œuvres pop-art mais une collection privée de nombreux objets souligne ses qualités d'illustrateur: invitations, cartes de vœux, étiquettes de vins, pochettes d'albums,...
Plus d'informations sur le site web du Musée !

dimanche 26 août 2018

J'ai toujours aimé la nuit

Eloi Ephraïm Evariste Pilon, commandant de police en Martinique, effectue sa dernière nuit de permanence avant la retraite lorsqu'il rencontre le plus terrible des monstres.
En plein délire verbal, ce dernier détaille "son œuvre" et livre le récit d'une folle virée nocturne dans les quartiers et l’atmosphère fiévreuse de Fort de France.

Les touches de culture populaire martiniquaise sont disséminées dans le récit ainsi que le parler créole, cher à l'auteur, qui émaille les confessions du tueur.
J'ai un peu peiné à franchir les 90 premières pages tant le récit du meurtrier est détaillé, décousu et ne permet pas vraiment au lecteur de savoir où l'histoire nous mènera... mais la suite vaut le coup !

Le récit macabre fait de suspens, de personnages décadents et d'horreurs finit par nous tenir en haleine jusqu'au dénouement de cette terrible nuit.

dimanche 19 août 2018

Des vacances à la maison ...

Alors ça, ça n'était pas prévu !
Passé la déception, comment profiter de la situation quand on habite à Lyon et que le mercure dépasse tous les jours les 30 degrés ?
Voir le côté positif: pas de valise à préparer (et les choix cornéliens inhérents à l'exercice), profiter de son joli chez-soi qu'on n'habite qu'en coup de vent toute l'année, profiter différemment de sa ville et prendre le temps de lever le nez pour l'admirer ...
C'est également le moment propice à la découverte (ou redécouverte) de nombreux musées mais la canicule m'a fait fuir la ville et incitée à chercher fraicheur et baignade aux alentours.

Sans aller jusqu'au lac d'Aiguebelette ou au lac du Bourget (respectivement 1 heure et 1h15 depuis Lyon), on peut découvrir:
- Le Grand Parc de Miribel Jonage: à 20 minutes de Lyon, ce parc gratuit mais pas toujours bien fréquenté offre de nombreuses spots de baignade, à l'ombre ou non. Le lac de 350 hectares dispose de 4 plages surveillées dont 1 payante. Les Eaux Bleues est un coin agréable (si on ne tombe pas sur la plage des naturistes ;-)) Dommage que les visiteurs abandonnent leurs déchets derrière eux ...
- Le lac des sapins: à 1 heure de Lyon du côté du Beaujolais, ce lac en pleine nature bordé de sapins est un enchantement. La plage surveillée est bien trop petite pour le nombre de visiteurs en quête de baignade mais de l'autre côté du lac, on peut trouver quelques endroits non-autorisés pour se mettre à l'eau et se rafraichir.
Pédalos, canoés, paddle, toutes les activités sont possibles, y compris profiter d'une piscine biologique payante ou se restaurer dans une guinguette de bord de lac.
Au-delà des escapades, avoir du temps à la maison, permet aussi:
- de faire du tri/rangement/quelques améliorations,
- de réaliser pour la première fois des joints dans la salle de bains -> méga victoire !,
- de bouquiner,
- d'avaler de manière boulimique les épisodes de ses séries préférées (saison 2 de "La Servante Ecarlate": génial! et saison 6 de "Orange is the new black")
- de visiter ses amis
- de préparer les prochaines vacances "hors saison"....